AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Non, je ne perdrais plus! L'orgueil de l'ange de Furano!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hayate Tenshi
L'Ange Gardien venu du froid
avatar

Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 28
Lycée : Furano High School
Classe : Deuxieme Année
Poste : Gardien de but
Date d'inscription : 26/07/2007

Voir la fiche du joueur

Niveaux: 17
Expérience:
60/100  (60/100)
Fatigue:
190/260  (190/260)

MessageSujet: Non, je ne perdrais plus! L'orgueil de l'ange de Furano!   Ven 24 Aoû - 22:52

C'était un matin du mois de juillet. Hayate n'avait pas cours ce jours là. Cependant il décida d'aller quand même au lycée pour s'entraîner. Il s'échauffa en s'étira sur le terrain et en faisant deux tours. Pendant l'échauffement il repensa à son duel perdu face à Romaldino, l'attaquant de la Toho. Depuis ce jour là, il était en plein doute et se posait les même questions.

*Comment ai-je pu perdre ? Et si jamais je perdais encore lors du championnat? Y a t-il d'autres joueurs comme lui ?*

Pendant ce temps, un vieil homme observa l'ange gardien de Furano. Il s'aperçu qu'il n'était pas bien moralement. Il décida d'aller le voir.

Humm, un moral comme ça avant le championnat n'est pas bon, petit.


Hayate se retourna vers cette homme.

Qui êtes-vous ?

Je m'appelle Makuba Ito. Je m'occupe de l'entretien de ce lycée depuis plus de 50 ans. J'en ai vu des joueurs du clubs de Furano.


Vous vous intéressez au football ?

Bien sur. Mon rêve a été d'ailleurs, devenir le meilleur buteur du monde. Mais quand j'avais ton âge, le football n'était pas aussi populaire que le base-ball. De plus j'ai du arrêté suite à un accident de voiture. Je peux marcher normalement mais je ne dois en aucun cas faire le moindre effort. Maintenant que je travaille pour ce lycée, mon rêve serait de voir gagner Furano à un championnat.

Hayate avait affaire face à lui, à une personne qui s'y connaît beaucoup au football. Après quelques secondes de silence, il comprit que cette personne était peut-être une solution à son problème.

Pardonnez mon manque de politesse, je m'appelle Hayate Tenshi, élève de Deuxième Année. Je suis gardien de but du club de Furano. Je voudrais vous poser une question. Comment savez vous que moralement je.... je ne suis pas au top.

Ton échauffement se fait au ralenti. Et puis je te connais et je te surveille depuis que tu es au club. La première fois que tu t'es entraîné ici, j'ai pu voir en toi de la joie et du bonheur à jouer. Et puis, depuis le jour où tu es rentré de Tokyo, tu n'es plus le même. On dirait que le football est comme un fardeau. Tu joues parce que tu dois jouer. C'est tout.

Non! C'est faux! Je joue pour m’amuser.

Ecoute petit. Comme je te l'ai dit j'en ai vu des joueurs. J'en connais même un qui était dans le doute. Pourtant il est devenu champion du monde deux fois de suite.

Vous parlez d'Hikaru Matsuyama ?

Oui. Tu devrais prendre exemple sur lui. Tu vois, le club a réussi à être en quart de finale grâce à lui. Cependant chaque années, Hikaru se posait des questions après chaque éliminations de son club au championnat. Je lui donnais quelques conseils et aujourd’hui regarde ce qu’il est devenu. J’étais en quelques sortes son entraîneur personnel du lycée.

Hayate était maintenant persuadé que cette personne pouvait l’aider puisqu’il a rendu service au légendaire natif de Furano, Hikaru Matsuyama.

Pourrai-je avoir des conseils s’il vous plait.

Bien sur. Tu sais, parmi tous les joueurs que j’ai vu durant toute ma vie, tu fais parti de ceux qui ont instinctivement attiré mon attention. Donc c’est un grand plaisir que de t’aider.

Le gardien de Furano sourit. M. Ito commença à frotter son menton quand soudain il eut une idée.


Dans les locaux du club, se trouve les archives des matchs de Furano. Tu pourrais peut-être trouver ou plutot voir quelques choses d'intérressant.

D’accord merci.

Hayate décida de ne pas continuer l’entraîner puis il rentra dans le lieux que le vieil homme avait conseillé. Il fouilla les locaux puis il trouva une boite en cartons avec des cassettes et des CD dedans. Il prit une cassette au hasard et la mit dans le magnétoscope. Il l'alluma en même temps que la télé. C’était un match du Furano de Matsuyama contre une équipe de Sapporo lors de la finale du championnat d’Hokkaido.



Bienvenue pour cette finale opposant la Furano HS face à la Sapporo HS. Le vainqueur pourra aller au tournoi national des lycées. Pour ce match, le capitaine Hikaru Matsuyama et son équipe part favorite face à la modeste équipe de Sapporo. Les supporters sont en délires. Les joueurs semblent motivés. Et le match commence !

Le match fut assez équilibré en début de rencontre. A la dixième minutes, Hikaru Matsuyama tenta un Eagle Shoot. Le ballon frôla le sol comme à son habitude mais fut complétement à côté des buts. 5 minutes plus tard, l’aigle d’Hokkaido manqua également son Eagle shoot.

Olalala, Matsuyama ne paraît pas en grande forme aujourd’hui. Est-ce que Furano va-t-il payé le manque de réalisme de son capitaine par un but de l'équipe adverse ?


Le milieu défensif du Japon manqua plusieurs fois son tir fétiche. Il en fut épuisé. L’entraîneur décida de le faire jouer en défense afin qu’il récupère.

Nous sommes dans les arrêts de jeu. Le champion d’Hokkaido en titre n’a toujours pas marqué un seul but. C’est l’équipe de Sapporo qui ont le ballon suite à cette faute du milieu de terrain. Le coup franc est tiré directement vers le point central. Deux défenseurs tentent de dégager le ballon de la tête mais ils manquèrent de détente. C’est finalement l’attaquant de Sapporo qui prit le ballon de voler. Le gardien est battu et buuuttttt !!!!!! Et l’arbitre siffle la mi-temps. Les joueurs de la principale ville d’Hokkaido viennent d’ouvrir le score juste avant la mi-temps. C’est une surprise !!!

Hayate n’en revenait pas.

* Qu’est-ce qu’il fout Hikaru ? Il doit faire revenir Furano au score.*

Nous revoilà pour la seconde mi-temps du match. Furano est menée d’un but à zéro. Il semblerait que le capitaine emblématique, Hikaru Matsuyama soit en pleine doute. Il n’arrive plus à effectuer ses Eagle shoot.

Durant les trentes premières minutes, Furano domine le match mais manquait de réalisme.

Nous sommes à la soixante-quinzième minute et toujours pas un but depuis la mi-temps. Furano possède le ballon et... Que se passe t-il ? Hikaru Matsuyama semble statique au centre du terrain. Il ne bouge même plus. Ses coéquipiers sont surpris mais continuer à attaquer à outrance avec leur jeu de passe, la grande spécialité du club depuis l'arrivé de l'aige sauvage du nord.


Et soudain ce dernier fonça vers les buts adverses.

Oda passa le ballon au capitaine de l’équipe. Il prend le ballon et se prépare à tirer. Il lève sa jambe droit et tire. C’est un Eagle shoot !!! Le ballon fonce vers les buts. Le gardien est battu. Goaaaalll.

Après ce but, Furano marqua un deuxième but grâce à Oda sur une passe de Matsuyama. Hayate éteignit la télé et le magnétoscope. Il se demanda qu’est-ce que le légendaire capitaine avait en tête lorsqu’il était au centre du terrain. Il retourna voir M.Ito sur le terrain d'entrainement. Il était toujours en train de s'occuper du terrain.

Alors, tu as pu apprendre quelque chose ?

Non pas vraiment. J’ai vu un match de Furano contre une équipe de Sapporo lors d’une finale régionale.

Intéressant. C’est exactement le match que je voulais que tu vois. Tu as du en tirer quelques leçons et quelques enseignements en quatre-vingt dix minutes.

Comment ça ?

Oui, tu as du voir Hikaru en plein doute. Puis avoir repris le poil de la bête soudainement pour ensuite égaliser et enfin gagner le match ce qui permit à Furano de se qualifier pour le championnat national.

C’est exact.

Et bien tu vois. Même les plus grands joueurs peuvent douter. Mais quoi qu’il arrive ils sont toujours bon. Hikaru n’arrivait plus à cadrer ses Eagle shoot. Puis le lendemain il m’avait dit ce qu’il pensait à la soixante-quizième minutes. A ce moment là il avait réfléchi sur tout ce qu’il a fait pour en arrivé là. Et puis il s’était dit qu’il devait continuer à se battre même si au fond de lui il avait des doutes. Tu vois, Hayate, même si tu as des doutes, continue à lutter jusqu’aux bouts.

D’accord. Je verrai ça.

L’ange gardien de Furano médita sur ces conseils. Il regarda sa montre et vit qu’il était midi. Il commençait à avoir faim. Et n'ayant pas ramener son repas, il fallait aller au fast-food.


Bon je dois y aller M.Ito. Merci de m’avoir aider. Au revoir.

De rien Hayate. J’espère que les conseils que je t'ai donné vont permettre de te faire gagner Furano à ce championnat national des Lycées. Au revoir.

Il s’en alla en ville pour aller manger son déjeuné. Puis dans l’après-midi, il retourna dans le lycée. M.Ito n’est plus là. Le gardien de Furano allait s’échauffer encore une fois avant son entraînement personnelle. Puis il installa une machine à envoyer les ballon de football. Ce fut la toute dernière invention des scientifiques, fans de football. Hayate régla la vitesse de cadence d’envoie des ballons sur moyen, c’est-à-dire que les ballons seront envoyé vers les buts toutes les deux secondes, ce qui était pas très dures, ni très faciles pour le niveau de Tenshi. Il commença cette exercice. Il réalisa des arrêts, des plongeons, des uppercuts sur les ballons. Rares étaient les ballons qui rentrèrent dans les buts.

*Si je veux m’améliorer, je dois augmenter le niveau.*

Le gardien alla vers sa machine puis il augmenta le niveau. Les ballons étaient cette fois-ci propulsés toutes les secondes. Hayate fut obligés à repousser plus souvent les ballons qu’à les capter. Cette difficulté lui permit de travailler ses réflexes et de les améliorer. Après plusieurs tirs, il devint plus performant. Cependant il se mit toujours à penser aux conseils de M.Ito, tout en arrêtant les tirs.


*même si tu as des doutes, continue à lutter jusqu’aux bouts.*

* Dois-je continuer à lutter même si je suis plus sur de perdre que de gagner… Je crois que je n’ai plus le choix de toute façon. Même si je perd un match, un duel, je ne dois plus me remettre en question. Ainsi…*

Un ballon arriva vers lui. Il serra son poing droit et renvoya le ballon dans les airs.

*… je ne perdrais plus !!!!*




Edit: +700 XP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ct-high-school.forums1.net
 
Non, je ne perdrais plus! L'orgueil de l'ange de Furano!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orgueil et Préjugés : petites (ou grandes) phrases préférées
» Darcy perd-il son orgueil ?
» Une définition de l'orgueil
» Fan de guerre et paix et Orgueil et préjugé
» Article de Jay McInerney (en italien) sur l'orgueil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
---- Captain Tsubasa High School ---- :: ::::: Lycée ::::: :: Furano High School :: Terrain d'entrainement-
Sauter vers: